les 5 regles a suivre pour se fixer des objectifs et les atteindre

Les 5 règles à suivre pour se fixer des objectifs et les atteindre

Vous entendez souvent dire que pour être efficaces, il faut se fixer des objectifs, mais vous ne savez pas comment faire ?

Vous vous fixez déjà des objectifs, mais vous n’arrivez pas à les atteindre ?

Pas de panique !

Je vous ai rassemblé, dans cet article, les 5 règles à respecter pour être le plus pertinent possible dans la fixation de vos objectifs et réussir à les atteindre.

Et en bonus, je vous fais même un petit rappel sur ce qu’est un bon objectif et sur la méthode SMART (jamais de trop !).

Pourquoi avoir des objectifs ?

Se fixer des objectifs pour se motiver

Se fixer des objectifs permet de donner un sens à ses actions et donc, de se motiver.

Imaginons que votre travail consiste, en grande partie, à saisir des chiffres dans un tableau Excel. Dis comme ça, ça ne vend pas du rêve et si vous le voyez comme tel, cela va être compliqué de vous lever tous les matins pour aller bosser…

Mais si vous savez que c’est un boulot temporaire pour mettre de côté, en vue d’un autre projet, comme une reconversion professionnelle, un tour du monde…

C’est déjà beaucoup plus motivant !

Des objectifs pour faciliter ses choix

Avoir des objectifs clairs va également faciliter vos choix.

Si votre objectif est de participer à une course type Iron Man dans 1 an, le choix entre aller courir 10 km ou regarder un film affalé sur le canapé est vite fait !

(Attention : les temps de repos et de récupération font aussi partie de l’entraînement, je le conçois bien).

Autre exemple : si vous souhaitez vous rapprocher de vos neveux et nièces, vous choisirez de passer une après-midi avec votre sœur et ses enfants plutôt que d’aller faire du shopping.

Avoir des objectifs pour plus d’opportunités

Enfin, chose à laquelle on pense moins souvent, cela permet de repérer des opportunités.

Est-ce que vous aussi, après avoir acheté une nouvelle voiture, vous en voyez partout dans la rue ? Est-ce que, lorsque vous avez acheté un nouveau manteau, vous avez l’impression que beaucoup d’autres personnes portent le même ?

C’est ce que l’on appelle le biais de confirmation. Et vous pouvez l’utiliser à votre avantage ! 

Avoir vos objectifs clairement en tête vous permet d’être beaucoup plus disponibles et de reconnaître les opportunités qui s’offrent à vous pour les atteindre.

Qu’est-ce qu’un bon objectif ?

La méthode SMART est très réputée lorsque l’on parle de bon objectif.

Mais chez La Productivité Decomplexée, on va plus loin : c’est pourquoi je vous parle de la méthode SMARTIES (vous aussi, vous avez faim maintenant ?!).

Pour chaque objectif, posez-vous les 8 questions suivantes.

À savoir : c’est à Peter Ferdinand Drucker qu’on doit les fondements de la méthode SMART et George T. Doran son appellation (source).

Spécifique

Spécifique : le résultat à atteindre est-il clairement identifié ?

Exemple : avoir une morning routine n’est pas un objectif spécifique. Mettre 100€ de côté par mois est spécifique.

Mesurable

Mesurable : le résultat peut-il être vérifié ?

Exemple : être heureux en couple n’est pas un objectif mesurable. Aller courir 3x par semaine est un objectif mesurable.

Ambitieux

Ambitieux : le résultat à atteindre est-il challengeant ?

Exemple : organiser un repas pour 10 personnes lorsqu’on est chef cuisiner n’est pas un objectif ambitieux. Être dans les 20 premiers d’un concours de dessin alors qu’on est amateur est un objectif ambitieux.

Réalisable

Réalisable : ai-je les ressources nécessaires pour atteindre le résultat souhaité ?

Exemple : acheter une Ferrari lorsque l’on est au chômage n’est pas un objectif réalisable. La ressource argent risque de manquer, d’autres objectifs intermédiaires doivent être définis pour résoudre ce souci. S’investir dans une association lorsque l’on est à la retraite est un objectif réalisable : la ressource temps ne manque pas lorsqu’on est à la retraite. On peut donc la consacrer à une association si on le souhaite !

Temporel

Temporel : est-ce que j’ai défini une date butoir à laquelle je dois avoir atteint cet objectif ?

Exemple : perdre 10 kg n’est pas un objectif temporel. Avoir terminé de repeindre les murs et avoir posé la tapisserie de la chambre d’amis dans 2 semaines est un objectif temporel.

Individuel

Individuel : est-ce que le résultat atteint ne dépend que de moi ?

Exemple : obtenir une augmentation n’est pas un objectif individuel. Il dépend en partie de vous, mais aussi de la conjoncture, de la politique de votre entreprise sur le sujet, de la relation avec votre patron… Boire 1,5L d’eau par jour est un objectif individuel.

Écologique

Écologique : ai-je vraiment intérêt à atteindre cet objectif ?

Exemple : obtenir une promotion, si cela sous-entend de passer moins de temps avec vos enfants, peut ne pas être un objectif écologique. Cela dépend de vos priorités.

Suivi

Suivi : est-ce que je peux le suivre dans le temps ?

Exemple : si vous souhaitez perdre du poids, mais que vous ne vous pesez jamais, cela n’est pas suivi. Si vous souhaitez dormir plus, il faut noter votre temps de sommeil chaque jour.

Les 5 étapes clés à suivre pour se fixer des objectifs et réussir à les atteindre

1. Diviser son objectif en palier

Dans la méthode SMARTIES présentée précédemment, un des critères d’un bon objectif est d’être Ambitieux.

Cependant, pour se voir avancer et se motiver, je vous conseille de sous-diviser vos objectifs en plusieurs paliers.

Imaginons que votre bel objectif SMARTIES soit « courir 1h non-stop deux fois par semaine d’ici 4 mois. »

Vous pouvez le sous-diviser par palier mensuel :

  • Mois 1 : courir 30 minutes une fois par semaine,
  • Mois 2 : courir 45 minutes deux fois par semaine,
  • Mois 3 : courir 1h une fois par semaine,
  • Mois 4 : courir 1h deux fois par semaine.

Puis, vous pouvez identifier de nouveau des paliers à la semaine.

Exemple pour le mois 1 :

  • S1 : faire une séance de course à pied de 10 minutes dans la semaine,
  • S2 : faire une séances de course à pied de 15 minutes dans la semaine,
  • S3 : faire une séance de course à pied de 20 minutes dans la semaine,
  • S4 : faire une séance de course à pied de 30 minutes dans la semaine.

Cela vous permet de découper la gros morceau qu’est votre objectif SMARTIES en paliers qui semblent plus accessibles et qui font, de ce fait, moins peur.

2. Enlever puis ajouter

Lorsque l’on se fixe des objectifs, on a souvent tendance à ajouter des choses pour l’atteindre plutôt qu’en enlever.

Si vous souhaitez faire attention à votre hygiène de vie, vous pouvez en effet faire du sport, cuisiner plus sainement…

Mais avant ça, vous pouvez déjà arrêter de vous coucher tard, réduire vos repas chez McDo, arrêter de fumer, etc.

3. Formuler les objectifs de manière positive

Si je vous dis « ne pensez pas à un chat noir sur un coussin blanc », que venez-vous de faire ? Vous l’avez imaginé, n’est-ce pas ?

Il faut savoir que le cerveau ne comprend pas la négation. Si je vous dis « arrêtez de jouer à la console », vous visualisez de suite une console et vous avez envie d’y jouer !

Il est donc important de formuler ses objectifs de manière positive.

Si je reprends les 3 exemples précédents :

  • Arrêter de me coucher tard → me coucher plus tôt.
  • Réduire mes repas chez McDo → cuisiner moi-même 3 fois par semaine.
  • Arrêter de fumer → profiter de ma pause pour marcher 5 minutes dehors.

4. Limiter ses objectifs

Se fixer des objectifs est indispensable.

Cependant, attention à la boulimie qui peut consister à en fixer trop ! Avoir des objectifs permet de faire des choix, mais c’est plus difficile si vous vous fixez 10 objectifs en même temps…

Il n’y aucune étude scientifique ou de preuve solide quant au bon nombre d’objectifs à se fixer en même temps. Je dirais que, comme pour le nombre de tâches prioritaires par jour, le chiffre 3 semble être une bonne chose.

5. Suivre ses objectifs pour mieux les atteindre

Cela fait partie de la méthode SMARTIES : « Suivi ».

Pourquoi suivre un objectif et ne pas simplement le mesurer à la fin ?

Premièrement, cela permet de se motiver. Si vous progressez doucement, mais sûrement, vers le résultat attendu, vous serez reboostées pour continuer dans cette voie.

Et, surtout, cela vous permet d’ajuster votre objectif si besoin. Il faut vous voir comme un avion : si un avion dévie ne serait-ce que d’un degré de sa trajectoire, il arrive alors à des kilomètres de sa destination initiale !

Si vous ne mesurez pas régulièrement votre avancée, comment saurez-vous que vous êtes sur la bonne voie pour atteindre votre objectif ? Et si vous vous en écartez, comment saurez-vous vous réadapter ?

Petit rappel des 5 règles à suivre pour réussir à se fixer des objectifs et les atteindre :

  1. Diviser son objectif en palier
  2. Enlever puis ajouter
  3. Formuler les objectifs de manière positive
  4. Limiter ses objectifs
  5. Suivre ses objectifs pour mieux les atteindre

Et vous, est-ce que vous vous fixez des objectifs ? Et sont-ils SMARTIES ?

Même si vous pouvez déterminer de nouveaux objectifs à tout moment, la fin d’année est une période particulièrement propice pour faire le point sur ce que vous avez accompli et les résultats que vous souhaitez pour les mois à venir.

Besoin d’aide pour tout ça ?

Découvrez mes conseils pour faire votre bilan de fin d’année sereinement par ici !

SOS je suis débordée !
Retrouve clarté et sérénité en 5 jours

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi